Journal de création


Le retour en Algérie

Je suis allé au Burkina Faso, l’avion faisait escale à Alger, j’ai eu cette discussion avec un officier de police de l’aéroport.
Moi : Comment ça va le pays ?
Lui : Pourquoi ? Cela fait longtemps que vous n’êtes pas rentré au pays ?
Moi : 25 ans.
Lui : Et pourquoi vous ne revenez pas ?
Moi : Je ne sais pas.

Oui, pourquoi je ne retournais pas en Algérie?
Je ne m’étais jamais posé la question, je ne revenais pas en Algérie et pourtant j’en avais envie. Sans doute que j’avais tué en moi le mythe du retour lors de mon séjour il y a 25 ans.

AT2

Immigration/Émigration

Lorsque que je suis allé en Algérie tout au début des années quatre vingt, j’étais un immigré émigrant vers l’Algérie d’où mon père émigrant avait immigré en France. J’ai toujours trouvé le mot émigré plus positif que le mot immigré.

L’immigré n’est pas chez lui, il est l’intrus, il subit. L’émigré n’est plus chez lui, mais il a le courage de partir, il agit. Mon père a agit, moi j’ai subit.

Émigration en arabe se traduit par Hégire. L’Hégire correspond à la période où le prophète Mahomet fuit la Mecque pour se réfugier à Médine, jusqu’à son retour victorieux à la Mecque.
alger 3



Le Mythe du Retour


Dans le livre de Yamina Benguigui Mémoires d’immigrés, il y a cette scène où des valises et autres cartons ficelés ne sont pas ouverts, les mères expliquent qu’elles ont toujours pensé qu’elles allaient repartir au pays. On n’ouvre pas les bagages, on rentre chez nous.

Comme beaucoup d’enfants de l’immigration, j’ai été nourri par le rêve de mes parents, celui de rentrer au pays. Vivre pour revenir au pays.



Une femme pour mon fils

Je partais pour le Caire, mon neveu de 23 ans est un musulman pratiquant qui porte la barbe et l’habit traditionnel, il m’a demandé en plaisantant « tonton tu me ramènes une femme, attention une fille voilée. Une sœur. »

Arrivé au Caire, chaque fois que je croisais une fille voilée, je ne pouvais pas m’empêcher de la dévisager et de penser à la demande de mon neveu. Je me demandais quelle pouvait bien être la personnalité de cette jeune femme voilée ?

J’ai rencontré une jeune fille très sympathique pour mon neveu… mais sans voile.
visuel AT2

L’Islam et moi


Je suis athée, une amie m’a dit, quoique tu dises, que tu le veuilles ou non, tu es de culture berbéro-musulmane, car on appartient à une culture sans même le vouloir, dès l’instant où nos parents nous élèvent un tant soit peu dans les traditions de cette culture, dès l’instant où nous parlons, entendons une langue, mangeons et écoutons de la musique de cette culture depuis l’enfance, on appartient à cette culture. Nous devons prendre la culture dans son ensemble sans la dissocier de la religion qui l’accompagne. Nous sommes judéo-chrétien, nous sommes arabo-berbéro-musulman.

Bon ! A partir de là, je me pose les questions :
- Suis-je né ou pas musulman ?
- Suis-je devenu musulman à mon insu ? - Sans y prendre garde ?
- Est-ce que sans même le savoir cela a déterminé le sens de mes actes et de mon regard sur le monde qui m’entoure ?
- Suis-je musulman ?

AT2 2





La vie du Prophète


Un livre sur la révélation du prophète, pas sa vie, la révélation.
L’Homme du livre de Driss Chraïbi, l’auteur marocain aujourd’hui disparu.

Dans son livre, le prophète se retire dans une grotte de la montagne près de La Mecque pour y vivre la lente douleur subliminale de la révélation. Pour moi, Kaci est un prophète, lui aussi a la révélation sur sa montagne.

Sa révélation c’est qu’au bout de son épreuve il continue de croire en l’homme.

La montagne


Bien des zones reboisées par les jeunes du service national dans les années 70/80 comme cette montagne Kef Lakhdar ont été détruites par le feu. L’armée lors des opérations de ratissage contre les extrémistes islamistes a employé des bombes au napalm.
La montagne est le lieu de la révélation, c’est le lieu où Kaci souffre le martyre. Aïcha symbolise l’Algérie.

La montagne symbolise le cœur de l’Algérie car c’est le lieu où repose le souvenir d’Aïcha. Kaci défend dans la dernière scène sa montagne, son amour enfoui, son Algérie à jamais perdue.