Personnages

femme

Aïcha : L’âme perdue qui doit être sauvée.


J’ai été inspiré pour ce personnage par l’héroïne du roman de Kateb Yacine, Nedjma.
Nedjma est le personnage féminin qui noue l’intrigue du roman.
Le personnage principal Rachid enlève Nedjma, et l’emmène vivre dans une grotte de la montagne.
Kateb Yacine identifie Nedjma à l’Algérie.

Aïcha est la dernière femme du Prophète Mahomet, elle avait six ans quand il l’épousa et neuf quand il mourut.
Il serait mort dans ses bras. Dans un Hadith, il est écrit qu’il vaut mieux épouser une âme perdue qu’une femme pure.

Maintenant si je dis que :
L’Âme perdue qui doit être sauvée = La prostituée
La prostituée = Aïcha
Aïcha = la femme qu’on enlève
La femme qu’on enlève = Nedjma
Nedjma = l’Algérie
Aïcha l’âme perdue qui doit être sauvée = L’Algérie.

Avec Aïcha, j’ai choisi de sauver la prostituée algérienne, la plus exposée à la haine et la violence des islamistes. Aïcha, la femme et la prostituée. Aïcha, que je peins, est lucide sur son sort, elle est déjà morte dans cette Algérie là, elle n’a pas peur de ce qui peut lui advenir, comme beaucoup de femmes en Algérie pendant ces années noires. La femme en Algérie c’est la poutre de la maison, c’est une expression Kabyle, c’est sur ses épaules que repose l’édifice.



Kaci : l’immigré à la recherche de son identité. feu


C’est le personnage du précédent spectacle Baba la France. Avec ce retour au pays, c’est l’ultime épreuve de sa quête, il clôt ainsi la trilogie sur l’identité.

Kaci a 48 ans, le Kaci jeune du service national a 23 ans. Kaci adulte est confronté au développement du désir de religion chez les enfants de la troisième génération, son fils est devenu un musulman pratiquant. Il arbore la barbe et porte le kami. Kaci visiblement ne s’y attendait pas, Kaci ne croit pas en Dieu. Kaci n’a pas élevé son fils dans la foi. Alors il essaye de le comprendre, et il ne veut surtout pas perdre le contact avec son fils.

Mais ce retour en Algérie pour aller chercher une femme pour son fils est en quelque sorte un alibi. Il se sert inconsciemment de la demande de son fils, pour réaliser son propre pèlerinage et retourner dans le lieu où il a eu sa révélation.

Il part à la recherche de son passé et de son Amour perdu.


poulet    Aqcic : Le sacrifié.

L’Algérien populaire qui habite les zones rurales de la vaste Algérie.

Le représentant de cette jeunesse algérienne sans instruction, qui a apporté ses bras à l’édification des grands travaux du socialisme algérien (barrage vert, transsaharienne), et qui n’a tiré aucun bénéfice de cette révolution usurpée.

Aqcic en bave, Aqcic souffre, Aqcic meurt dans l’indifférence. Et c’est normal. Aqcic ne peut rien dire, il n’a pas les mots.

Aqcic ne sait pas se révolter, ne frappe pas, ne rend pas coup pour coup, il est né pour subir. Aqcic ne deviendra jamais adulte.

Aqcic veut dire gosse en Kabyle.